Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Le chauffeur fredonnait une chanson de l'ouest. Ted observait la passagère. Elle avait du charme avec son petit air triste. Elle semblait préoccupée.

- A quel terminal j'vous dépose, dit le chauffeur ?

- Au terminal C, je prends l'avion de 8h45 .

- Je prend le même avion que vous, dit-elle

Il était presque huit heures. Le taxi s'arrêta. Elle descendit la première, alluma une cigarette, se pencha vers eux.
Je file à l'en. .......J'ai ..billet... l'heure...

Ted ne compris pas ce qu'elle disait, assourdi par le bruit des réacteurs d'un jet qui décollait au-dessus de leurs têtes. La femme disparut dans la foule.

- Vous avez vu cette nana. Non de dieu ! Elle est plutôt belle gosse. Je m'la tapperai bien !
Ted ne releva pas la grossièreté du chauffeur. Il se sentit rougir un peu.
- Je vous dois combien ?
- C'est cinquante-cinq dollars !.

- Cinquante-cinq dollars ! Vous êtes cher !

- Tarif de nuit mon camarade.

Ted avait bien du mal à supporter les familiarité de se type. Sa vulgarité se lisait sur son visage. Ted ne trouva pas son portefeuille, chercha dans ses poches, dans sa sacoche.

- Désolé Monsieur ! je crois que j'ai égaré mon porte-feuille et je n'ai pas d'argent sur moi. Je peux vous payer avec ma carte de crédit, dit-il en la sortant de sa poche de chemise.
- J'accepte pas la carte. Vous me prenez pour une banque.
- Je vais chercher de l'argent au premier distributeuret je reviens immédiatement.

- Pas question. On me la déjà fait ce coup.


Ted perdait patience et l'heure de son avion avançait.
"C'est à cause de cette femme. Elle m'a planté là et me laisse payer . Je vous dis que je n'ai pas de liquide sur moi. J'en ai pour deux minutes et je reviens tout de suite !

- Et vous pensez que vot' parole va me suffir ? Sit vous allongez pas le fric, j'appelle le flic d'en face. Il n'a pas l'air très commode.

- Mais Monsieur ! Je ne vais pas vous voler, dit Ted.

- Des clients qui me disent qui reviennent et qui ne reviennent jamais, j'pourrai en pondre un par jour. Alors la confiance, je m'en bas les couilles.

Ulcéré Ted sortit son PC

- Tenez ! Prenez-le comme caution. Je tire de l'argent et je reviens immédiatement, ça vous va ?

- Ok, c'est réglo, dit le chauffeur l'air un peu surpris en retournant et soupesant l'objet.

Ted entra dans le grand hall, chercha une banque, se dirigea vers le premier Gab venu, tira ses cent dollars, ressortit du hall en courant. Il n'y avait plus de taxi. L'autre avait filé avec son portable.

- Hé ! Mon PC !

Furieux de s'être fait avoir comme un débutant, Ted jura en hurlant, puis jeta un violent coup de pied dans une vitrine. Immédiatement, une alarme retentit. Le policier d'en face accouru.

- Est-ce vous qui avez fait cela ? .

- Non enfin si, Monsieur l'agent. J'ai seulement, mon pied a heurté la vitrine et...

- Comme ça tout seul ? Vous me prenez pour un imbécile ? Présentez une pièce d'identité et votre billet d'embarquement.

Ted fouilla dans ses poches, ne trouva pas sa réservation

- C'est que ...je. ,j'ai mes papiers dans le taxi.

- Alors, vous ne partez pas.

Ted sentit ses forces l'abandonner. Il était incapable de fournir une explication convenable à cet agent qui allait lui faire rater son vol. D'ailleurs, il se sentait si épuisé qu'il ne trouvait plu ses mots.

- Vous n'avez pas de pièce d'identité, pas de billet et vous donner des coups de pieds dans les vitrines. C'est beaucoup Monsieur ! Je vais vous demander de me suivre sans faire d'histoire. Vous irez calmer vos nerfs en cellules de dégrisement le temps de tout vérifier.

Résigné, Ted obtempéra sans révolte quand il entendit quelqu'un les héler.

- Hé ! Monsieur, j'ai votre billet. Tenez. Il était avec votre portefeuille sur la banquette arrière Comme nous étions très en retard, j'en ai profité pour vous enregistrer avec moi. Dépêchez-vous, on décolle dans quinze minutes. Mais, pourquoi cet agent de police ? Vous avez fait quelque chose de mal ?

Ted avait sa tête des mauvais jours. Il fournit une courte explication.

- Le taxi est parti avec mon portable et ma sacoche, je n'ai que ma carte bancaire sur moi. Je dois aller au commissariat de police pour tapage sur la voie publique.

- Vous êtes ensembles, intervint le policier

- Un peu, oui nous voyageons ensembles, répondit-elle en lui montrant les papiers de Ted

- C'est ok. Aller, je ne vais pas vous empêcher de prendre votre avion. Il n'y a pas eu de dégâts. C'est bon pour aujourd'hui, mais la prochaine fois tâchez de maîtrisez vos nerfs Monsieur. Vous pouvez me donner le numérode plaque du taxi ?

- Non hélas ! Je n'ai pas fait attention. Ce n'est pas la peine. On ne le retrouvera jamais. Merci, merci encore. Je, je..

Pour une fois qu'il tombait sur un flic intelligent et compréhensif. C'était peut-être sa chance après tous ces ennuis. Puis il s'adressa à la passagère.

- Merci. Sans votre aide je ne partais pas.

Dépêchez-vous. On en reparlera plus tard, vite !

- C'est à cause de ce taxi. Quelle poisse !

- C'est vrai. Quel escroc ce type !

Ils traversèrent le Hall, se présentèrent vers la porte d'embarquement.

A suivre

 

 

Partager cette page
Repost0